AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

(F) ♣ can't stand that face when i need it more than anything. ♦ allison mack.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
D. Brennan Oxburry


♦ Métier : inspecteur de police.
♦ Messages : 18
 

♦ undisclosed desires
♦ friendship:
♦ groupe: Human Knowledge

MessageSujet: (F) ♣ can't stand that face when i need it more than anything. ♦ allison mack. Lun 17 Mai - 17:56



©BITCHIE
Allison Mack

HARLEY DECEMBER MONROE
« I'm on the way to the promised land i'm on my highway to hell »

LES SONGES INTIMES DE L'ESPRIT.

STATUT CIVILE ♦️ Célibataire.
LIEU DE NAISSANCE ♦️ Londres, Angleterre.
AGE ♦️ 24 ans.
CARACTÈRE ♦️ intelligente • craintive • attachante • rancunière • déterminé.

    GROUPE ♦️ human knowledge.
    MÉTIER ♦️ Criminologue.
    CE QU'IL PENSE DE LACUNA INC. ♦️ Elle n'a pas d'avis tranché, elle accepte le fait que certaines personnes ont besoin de ce programme pour continuer à vivre, pour oublier les mauvais souvenirs du passé. Mais elle voit également cela comme une manière de renier ce que nous sommes. Elle n'irait jamais le faire elle même, même si la vie est parfois dure, c'est ainsi qu'elle doit être vécue, avec nos souvenirs, sinon à quoi bon vivre et refaire les mêmes erreurs que dans le passé ?!

LE PASSÉ, LE PRÉSENT, LE FUTUR D'UN ÊTRE


Harley est née à Londres, elle y a grandis avec ses parents et son frère, qui avait deux ans de plus qu’elle. Elle a eu une enfance pas comme les autres, ses parents étaient toujours chez elle, jamais ils n’ont manqué un récital, ou une réunion de parents d’élèves. Mais justement, ils étaient sans doute trop présent, couvant un peu trop leur progéniture. Si Harley a toujours su faire la part des choses et réussir à passer du temps à l’extérieur avec ses amis, son frère n’a pas eu la même idée. Celui-ci était toujours chez eux, et lorsqu’il eut seize ans, il disjoncta. Il se mit à fréquenter les mauvaises personnes, essayant au maximum de s’éloigner de ses parents. Harley n’avait que deux ans de moins que lui, et elle était capable de voir ce qu’il s’était passé chez son frère. Si elle avait su mettre la famille de côté quelques fois, son frère ne l’a jamais fait, et finalement l’envie de trop bien faire de leurs parents lui a couté bien plus qu’une thérapie. Harley avait dix sept ans à l’époque, son frère dix neuf. Elle était en passe d’obtenir son diplôme, de pouvoir quitter Londres pour ses études, mais tout ne se passa pas comme prévu. Un soir son frère ne rentra pas chez eux, il ne rentra pas de la semaine, et finalement au bout d’un mois la police finit par abandonner, ils cessèrent de le chercher, mais pas elle. Elle partit finalement pour l’université, restant à Londres afin d’être là si son frère décidait de revenir. Il ne le fit jamais, mais elle, elle continua à chercher, réussissant à avoir quelques informations ici et là. Finalement elle le retrouva, au bout de quatre années d’incertitude, d’angoisse. Elle était désormais une jeune femme fraichement diplômée, prête à prendre son indépendance une bonne fois pour toute, mais rien au monde n’aurait pu la changer comme cette nuit là. Elle a retrouvé son frère, dans une prison à Portsmouth. Elle n’avait aucune idée de la manière dont il s’était retrouvé là, et elle ne put le voir seulement grâce au poste qu’elle occupait désormais. Tout ne se passa pas comme elle l’avait imaginé, elle le retrouva mais ce n’était plus son frère face à elle, il ne la reconnut pas, il ne voulut pas la croire lorsqu’elle lui dit qu’elle était sa sœur. Harley fut très abattu par cela, découvrant par la suite que son frère avait accepté de se faire enlever ses souvenirs, il devait encore passer une année dans cette prison et ensuite il serait libre. Elle n’eut pas le courage de l’annoncer par ses parents, et elle ne fut plus la même. Jamais elle n’aurait accepté elle, pendant des années elle avait cherché son frère partout, elle avait espéré, voulu le revoir, le ramener chez eux. Elle sentit bien vite sa colère, elle lui en voulait, d’avoir été assez faible pour accepter une telle chose, d’avoir tiré un trait sur elle, même si elle comprenait son aversion pour leurs parents. Depuis ce jour elle l’a détesté, tout simplement, pour le mal qu’il a osé lui faire. Mais à sa sortie de prison les choses se compliquent. Il débarque chez elle un soir, lui demandant de l’héberger, disant se souvenir d’elle à présent. Elle le repousse d’abord, lui disant qu’elle ne veut plus jamais le revoir, mais finalement elle accepte qu’il reste, comprenant qu’il a des ennuis, et après tout il reste son frère. Au fil des jours elle comprend qu’il commence à retrouver certains de ces souvenirs, notamment leur vie avant que tout ne dérape. Mais surtout il se souvient de ses mauvaises fréquentations et un soir il se rappelle surtout avoir pris part à un carnage dont il n’avait aucune idée jusqu’ici. Une rixe entre gangs si on peut dire cela ainsi, et c’est là qu’il fut arrêté, seulement il fut le seul et dénonça ses acolytes en échange d’une nouvelle vie. Mais le voilà sorti et il sait désormais qu’ils sont après lui. Ce sera la dernière fois qu’elle le verra en vie, lorsqu’elle rentra le lendemain il était bien là, gisant sur le sol, une balle dans la tête. Cette perte fut néfaste pour elle, dévastatrice. Elle mit du temps à se remettre de sa mort, s’en voulant de ne pas avoir été là, mais très vite sa peine fut remplacée par l’envie de vengeance qui germait en elle. Elle passa une année entière à rechercher les coupables, les anciens amis de son frère, ceux là même qu’il avait envoyé en prison et qui finalement étaient venu le lui faire payer. Elle finit par les attraper, trouvant toutes les preuves nécessaires pour les faire enfermer à vie. Ils passèrent devant un juge, qui finalement les condamna à la chaise électrique. Une victoire, une vengeance, le début de la descente aux enfers. Les nuits qui suivirent la mort de ces hommes fut des plus dures pour elle. Elle ne cessait de revivre la scène dans ses cauchemars, de revoir le visage de leurs familles, de leurs enfants. Mais elle avait fait ce qu’il fallait, son frère n’avait pas à mourir, ils auraient du s’arrêter après leur sortie de prison. Mais non, ils avaient choisi de tuer une nouvelle fois, la fois de trop. Harley sombra malgré tout, une dépression de laquelle elle ne pensait pouvoir se sortir. Elle resta dans cet état durant de longs mois, sa vie se résumant à aller bosser, rentrer et surtout à ressasser le passé. Un soir tout changea. Une affaire comme une autre, et pourtant une affaire qui fut bien différente, elle se retrouva elle-même face au tueur qu’elle tentait de coincer avec son équipe. Celui-ci avait bien l’intention de la tuer, elle le vit dans ses yeux, et la seule chose qui la sauva fut le souvenirs de ces crimes, elle se souvint ses victimes, le visage de leurs familles, la petite fille qui à cause de lui grandirait sans son père. Elle tira la première, une balle en plein cœur. On aurait pu penser que cela serait le coup de grâce pour elle, mais non au contraire, cette nuit la réveilla, lui prouvant ce qu’elle avait besoin de se prouver à elle-même. Elle faisait ce qui était juste, c’était cela l’important. Durant des années elle avait envoyé des coupables à la mort, derrière les barreaux, mais c’était là une bonne chose, elle servait une cause juste et elle n’allait plus vivre comme si elle était elle-même la criminelle. Après cette mésaventure, elle décida de changer radicalement de vie, quittant Londres sur un coup de tête elle roula sans savoir où elle allait, s’arrêtant finalement ici à Bristol. Elle fut recommandée dans cette ville et s’y installa, travaillant désormais pour les forces de police de la ville, habitant ici, cherchant elle aussi une deuxième chance, sans avoir à oublier qui elle est, ce qu’elle a vécu. Oui cela a été dur, mais c’est-ce qu’elle est, ses souvenirs, ses erreurs, tout cela la définit, l’aide à ne pas commettre les mêmes erreurs que dans la passé, à ne plus avoir cette culpabilité. Elle revit, espérant trouver ici ce qu’elle a désespérément chercher durant des années. Un foyer.


©?
    Drake Brennan Oxburry ♦ chace crawford.
    La première fois qu’il l’a vu il est resté scotché. Brennan n’est pas du genre à avoir un coup de foudre ni rien de tout cela. Non c’était très différent, lorsqu’il la vit dans cette rue marchant absorbée par ses pensées, il vit sa sœur en elle. Sa sœur disparue. Elle lui ressemble c’est indéniable, elle a ses traits fins, elle a ses yeux bleu magnifique, elle a sa douceur, elle a ce qui faisait de sa sœur une personne exceptionnelle. Bien sur ce jour là il n’allait pas vers elle. Pour dire quoi ? « Vous ressemblez étrangement à ma sœur qui est morte il y a huit ans. » Hm… Enfin, malgré tout il ne put la chasser de son esprit, il repensa à elle très souvent, se demandant qui elle était. Et finalement il retourna dans cette rue, à la même heure, cherchant à la revoir. Il ne savait rien d’elle, mais il avait besoin de la revoir, de la connaitre. De mettre un nom sur ce visage qu’il ne pouvait oublier. Il la revit, elle passa dans cette même rue, à la même heure et cette fois il la suivit, cherchant une excuse valable pour l’aborder. Elle ne l’avait pas remarqué il en était certain. Finalement elle entra dans un café et il finit par saisir sa chance. Commandant lui-même de son côté il s’installa à la table à côté de la sienne, regardant ce qu’elle faisait. Lorsqu’il vit un dossier qu’il connaissait bien pour en avoir été chargé par le chef de la police d’ici il en profita, abordant la jeune femme. L’excuse du travail ? Oui il en est capable, il est capable de bien pire. Elle le trouva d’abord bizarre, déjà parce qu’il avait regardé son travail et puis parce que ce n’était pas vraiment un sujet de conversation banale, un meurtre… mais surtout elle le trouva intrigant, se demandant qui il pouvait être et surtout elle se rendit compte qu’il avait quelque chose de familier. Ils ne discutèrent pas longtemps, assez pour que Bren se rende compte que la ressemble avec sa sœur s’arrêtait à peu de choses et finalement il repartit. Si il avait eu son visage en tête pendant des jours avant de se prendre en main, ce fut son tour à elle, elle ne pouvait arrêter de se demander où elle l’avait vu, pourquoi son visage lui parlait à ce point, mais surtout pourquoi il lui plaisait, sans même le connaitre. Ils se revirent deux jours plus tard, alors qu’elle était au travail. Ils furent assigné à la même enquête et donc furent tous les deux convoqués par le chef. Ils durent faire équipe depuis ce jour, apprenant à se connaitre, à se découvrir l’un l’autre. La voir brise le cœur de Bren, il revoit sa sœur en elle, et pourtant il ne peut la chasser de sa vie, plus maintenant. Elle en a appris plus sur lui qu’elle n’en sait sur elle-même, elle le comprend, elle voit en lui ce que personne ne peut voir, cette marque laissée par l’envie de vengeance, par la colère, le mal être. Elle se sent proche de lui, ils se ressemblent après tout, bien plus qu’ils n’osent se l’avouer l’un à l’autre. Oui au fil du temps elle tombe amoureuse, un sentiment qu’elle ne pensait plus connaitre, un sentiment qu’elle tente en vain de repousser. Lui se refuse à cela, pourquoi ? Parce qu’il est tout sauf l’homme idéal, il est même très loin d’être un homme bien. Pourtant chaque fois qu’il la voit, qu’elle lui sourit, il ne peut s’empêcher de penser qu’il suffirait de peu pour qu’elle le guérisse de son mal, de cette noirceur qui l’habite depuis si longtemps. Une maison, une barrière blanche, des enfants ? Il n’a jamais pensé à cela, elle y pense, elle le voit clairement, il ne veut pas y penser, pourtant elle pourrait être celle-ci. La bonne comme on dit, il est le bon pour elle.



Dernière édition par D. Brennan Oxburry le Mer 19 Mai - 22:38, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
D. Brennan Oxburry


♦ Métier : inspecteur de police.
♦ Messages : 18
 

♦ undisclosed desires
♦ friendship:
♦ groupe: Human Knowledge

MessageSujet: Re: (F) ♣ can't stand that face when i need it more than anything. ♦ allison mack. Lun 17 Mai - 17:59


    A SAVOIR :

    ♣️ L'avatar : Je sais qu'on ne voit pas beaucoup Allison sur les forums, voir pas du tout, et c'est exactement pour cette raison que je l'ai choisi. J'aime énormément cette actrice et je trouve qu'elle incarne parfaitement le personnage dont il est question. De ce fait, l'avatar n'est pas négociable, ou très peu, à vous de me proposer si vraiment elle ne vous plait pas, mais je me garde le droit de refuser.

    ♣️ Autres : Je sais qu'il n'y a pas énormément d'avatars d'Allison, c'est pourquoi je compte bien en faire quelques uns moi même, si vous ne trouvez pas votre bonheur n'hésitez pas à me demander, j'ai des photos et je pourrais vous donner un coup de main de ce côté. De même, j'aime les avatars esthétiques, je me réserve le droit de vous dire si celui que vous avez choisi ne me plait pas. Ne le prenez pas mal. (aa)

    ♣️ Le scénario : Il est terminé, et de ce fait donc tout à fait libre, cela va de soit. Merci de ne pas prendre le scénario si vous ne comptez pas rester plus de deux jours, le personnage d'Allison je le vois comme central pour mon personnage, alors je tiens à ce que la personne qui s'engagera à la jouer soit là un minimum et surtout ne déserte pas. De même je me laisse le droit de donner mon avis sur votre présentation, qui devra refléter le personnage tel que je le décris.

    ♣️ Réservation : Je préfère vous prévenir, je ne réserve pas le scénario, pourquoi me direz vous ? Parce que l'expérience m'a appris que parfois il vaut mieux ne pas le faire, que de réserver et finalement tomber sur une présentation qui ne correspond pas, et en perdre une qui aurait été parfaite. Bref, vous me comprenez je pense. (:

    ♣️ Le jeu : Alors, rassurez vous je ne demande pas de faire soixante lignes par post, on est pas des machines... - enfin ça dépend pour qui - je demande simplement vingt, vingt cinq lignes en règle générale. Je ne veux pas de longs posts dans lesquels on ne comprend rien, je préfère un post dans les limites du minimum demandé sur le forum et bien écrit plutôt que quelque chose dont je ne verrais pas le sens. Ainsi, j'aimerais que vous fassiez attention à votre orthographe ainsi qu'à vos verbes. Je ne veux pas de "m'être" à la place de "mettre", ce genre de choses... je serais intransigeant sur ce point. Enfin je pense que vous avez saisi l'essentiel, relisez vous ! ^^

    ♣️ Enfin : Je vénèrerais la personne qui voudra bien prendre le rôle d'Harley, mais surtout la personne qui sera capable de la comprendre, de la jouer, de me faire rêver. (aa) Bref. Merci d'avance à vous. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
D. Harley Monroe


♦ Métier : Criminologie
♦ Messages : 1
 

MessageSujet: Re: (F) ♣ can't stand that face when i need it more than anything. ♦ allison mack. Mer 19 Mai - 22:16

Devine qui est là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
D. Brennan Oxburry


♦ Métier : inspecteur de police.
♦ Messages : 18
 

♦ undisclosed desires
♦ friendship:
♦ groupe: Human Knowledge

MessageSujet: Re: (F) ♣ can't stand that face when i need it more than anything. ♦ allison mack. Mer 19 Mai - 22:38


    GOD ! JE T'AIME !
    Merci d'avoir pris le scénario, n'hésite pas si tu as des questions, ou si tu aimerais changer quelque chose on peut en discuter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


 

MessageSujet: Re: (F) ♣ can't stand that face when i need it more than anything. ♦ allison mack.

Revenir en haut Aller en bas

(F) ♣ can't stand that face when i need it more than anything. ♦ allison mack.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: USE SOMEBODY :: Personnages & Scénarios :: Scénarios-